Les différents types de piercing nez

Publié le , par Anaîs
Catégories :
Piercing nez

Le nez est la partie du corps la plus couramment percée après les oreilles. Le nostril était auparavant le type de piercing le plus répandu, surtout chez les femmes. Depuis ces dernières années, on remarque de nouveaux types de piercings de plus en plus plébiscités aussi bien chez les hommes que chez les femmes. On notera toutefois que le piercing au nez est plus populaire chez la gent féminine.

Les différents piercings au nez

Le nez fait partie des zones du corps pouvant supporter le plus grand nombre de piercings. Les plus courants sont le nostril, le high nostril, le bridge et le septum. Tarawa vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur ces emplacements et sur les différents bijoux adaptés pour des piercings au nez. Dirigez-vous ensuite vers notre collection de bijoux pour trouver un modèle d’anneau, de barbell ou de labret pour votre nouveau (ou ancien) piercing nez.

Nostril

Le nostril se situe sur une des narines, dans la courbure du nez au-dessus des lèvres. La position exacte du piercing sur le nez variera en fonction de la morphologie de la personne, notamment pour bien se placer en tenant compte du cartilage et des nerfs. La personne peut aussi décider de percer plus haut ou plus bas pour des raisons esthétiques. De plus en plus d’amateurs et d’amatrices de piercings au nez font le double nostril (un à chaque narine).

Il s’agit du piercing le plus commun et aussi le plus traditionnel. Il reste le piercing nez le plus populaire à ce jour et peut accueillir un grand nombre de bijoux de nez (anneaux, clous, studs, fer à cheval, etc.).

Il est généralement effectué avec une aiguille de perceur. Il faut éviter l’utilisation d’un pistolet de perçage à ce niveau pour ne pas traumatiser le cartilage. Percer à l’aiguille assure aussi une meilleure cicatrisation.

Il faut par contre s’attendre à de la douleur étant donné l’endroit où est effectué le perçage. La cicatrisation complète prend généralement entre 2 à 4 mois.

Septum

Le piercing septum se situe au niveau de la membrane au centre du nez, sur la cloison qui sépare les deux narines. L’origine de ce piercing remonte aux civilisations aztèques et mayas. Il a connu un très fort regain de popularité depuis ces 10 dernières années, et il est même devenu mainstream. On le voit sur de nombreuses célébrités, comme Willow Smith ou Zoe Kravitz.

Ce piercing a l’avantage d’être discret. Avec le bon bijou, on peut facilement le dissimuler. Le piercing au septum peut accueillir des barbells circulaires, des anneaux à boule et parfois des barres.

Comme on perce le cartilage (alar), il faut donc s’attendre à une certaine douleur lors du perçage. Il faudra vous renseigner au préalable pour savoir si votre perceur a déjà de l’expérience dans le perçage de septum. Il s’agit d’une zone très sensible et il devra bien choisir l’emplacement pour minimiser la douleur et l’inconfort pendant la cicatrisation.

La cicatrisation se fait en 6 à 8 semaines, parfois plus. On notera que ce type de piercing est fortement déconseillé aux personnes dont le septum est dévié.

High nostril

Ce piercing se situe sur la narine, un peu plus haut que le nostril dont il est une variante. Il peut se faire sur une seule narine ou sur les deux. Il donne un style vraiment unique, mais on notera que les bijoux adaptés à ce placement sont peu nombreux. Le high nostril accueille généralement des bijoux en L, des piercings droits ou des clous.

Assurez-vous que votre perceur ait déjà l’habitude de percer à cet endroit avant de vous lancer. Réussir un piercing sur cette zone demande en effet de l’expérience. La douleur est plus intense en comparaison au piercing nostril. La zone à percer est en effet plus épaisse sur cette partie du nez.

La perforation se fait au moyen d’une aiguille stérilisée sur laquelle le bijou à installer est monté. La durée de cicatrisation d’un piercing high nostril est estimée à 4-6 mois, mais elle peut prendre entre 6 à 9 mois chez certaines personnes pour la cicatrisation complète.

piercing bridge nez

Bridge

Le bridge est un piercing qui peut intimider. Son emplacement se trouve au-dessus du nez et entre les deux yeux sous la peau, mais il ne touche ni cartilage ni os. Pour cette raison, il est souvent considéré comme un piercing de surface. L’inconvénient, c’est que ce piercing peu profond peut avoir tendance à migrer vers la surface de la peau. Si cela arrive, la seule solution est de faire retirer le bijou pour permettre au trou de cicatriser.

Le piercing bridge accueille généralement des bijoux de type barbell incurvé ou circulaire. On évitera l’installation d’un barbell droit sur un bridge, car il favorise le phénomène de migration.

Ce piercing ne perce pas dans le cartilage et il n’est donc pas aussi douloureux que d’autres piercings, même si la procédure peut être impressionnante. La cicatrisation d’un piercing bridge est plus rapide que d’autres piercings au niveau du nez : elle prend entre 8 et 10 semaines.

Les formes

En fonction de l’emplacement du piercing, la forme du bijou devra être différente pour qu’il soit bien positionné et reste en place.

Piercing nez L

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un piercing généralement droit et avec un angle à 90°. Il se pose sur le nostril et le high nostril. La partie en L s’appuie sur la partie supérieure de la paroi intérieure du nez. En comparaison avec le piercing nez courbé, il est plus facile à installer, mais ne s’ajuste pas aussi bien dans la narine. Il peut avoir tendance à pincer la peau si vos parois nasales sont épaisses.

Ces piercings mesurent 7 mm en général, mais ils peuvent aussi être plus courts. Ils existent en version gauche ou droite, assurez-vous de choisir le modèle en fonction de la narine percée, ou optez pour un modèle adapté pour n’importe quel côté.

Piercing nez courbé

Il s’agit d’un clou dont la pointe est recourbée en forme de C et qui s’utilise essentiellement pour les piercings de type nostril et high nostril. Pour l’installer, le bijou s’enfile par la partie recourbée et cette dernière doit reposer sur la voûte intérieure de la paroi du nez.

Il arrive que la pointe du crochet dépasse, surtout après avoir transpiré ou éternué. Il faut s’assurer que la tige de ce bijou convienne à l’épaisseur de votre narine pour que le port soit le plus agréable possible.

Piercing nez droit

Il ressemble au bijou de type labret, sauf qu’il se ferme avec une petite bille en métal. Cette dernière doit être assez fine pour pouvoir être installée sur le bijou sans trop de difficulté. Elle doit aussi être assez épaisse pour maintenir le bijou en place et l’empêcher de s’échapper.

Ce type de bijou n’est recommandé qu’après la cicatrisation complète du piercing. La partie accueillant la bille en métal est légèrement plus épaisse, ce qui peut causer des irritations si la plaie n’est pas cicatrisée.

Il a par contre l’avantage de pouvoir être taillé sur mesure (sur certains modèles), pour parfaitement s’adapter à votre morphologie. Il suffit de l’emmener chez votre perceur pour qu’il le plie pour vous. Il utilisera un outil spécifique pour effectuer les mesures. Ce type de bijou existe dans de très nombreux designs, avec des pierres notamment.

piercing nez homme

Anneaux

L’anneau est particulièrement tendance et il en existe plusieurs types. La taille de l’anneau varie généralement de 6mm à 12mm, les plus petits étant les plus discrets.

Certains forment un cercle complet et s’écartent pour être ajustés une fois posés. D’autres sont ouverts et nécessitent moins de manipulation. Il suffit de glisser ce modèle par l’intérieur de la narine, de manière à ce que la base (un petit plateau) repose sur la paroi interne de la narine. Ce modèle existe dans de nombreuses couleurs et vous permet de personnaliser votre apparence. Le fait qu’il soit facile à installer le rend particulièrement attractif.

Un autre type d’anneau – le bcr – est équipé d’une petite boule qui est fixée sur un des côtés. La tension de l’anneau permet de maintenir la boule en place. Le fait qu’il puisse être tourné à 360° le rend particulièrement facile à nettoyer.

Pour le septum, on peut opter pour un anneau clipper ou clicker, qui sont plus facile à poser à cet endroit. Le fer à cheval (un type d’anneau non fermé et se terminant par des boules) est aussi très utilisé à cet emplacement.

Les matériaux

Les bijoux piercing sont installés dans des ouvertures créées de manière artificielle sur le corps. Leur matière est particulièrement importante pour éviter des rejets ou des infections. Les bijoux pour nez sont généralement faits en argent, en or, en titane, en acier chirurgical ou en bioflex.

Piercing nez argent

L’argent est un autre matériau très aimé pour les bijoux de nez. Il a toutefois tendance à s’oxyder au contact de la peau, à se ternir voire même à tacher la peau si le port est prolongé. Les bijoux de nez en argent sont surtout conçus pour un port temporaire, et doivent être évités en cours de cicatrisation.

Une fois l’orifice parfaitement guéri, vous pouvez tout à fait porter des bijoux en argent, mais sans les garder trop longtemps. Nous vous conseillons les anneaux ouverts ou les autres modèles faciles à poser et à retirer. L’argent doit être entretenu pour conserver sa brillance et sa beauté. Vous ne pourrez donc pas les laisser sur votre piercing, au risque de le voir se ternir, voire même de voir des tâches permanentes se former sur votre peau.

piercing nez femme

Titane

Le titane donne des bijoux extrêmement résistants. Ce matériau est biocompatible et est utilisé en médecine chirurgicale pour les implants. Il est plus léger que l’acier et ne contient que très peu de nickel. Malgré un coût assez élevé, le bijou piercing en titane a aussi une très longue durée de vie. Il offre donc un très bon rapport qualité-prix.

Le grade ASTM-F138 est le seul recommandé pour un piercing en cours de cicatrisation. Évitez le titane coloré tant que l’orifice n’est pas complètement cicatrisé.

Acier chirurgical

Ce matériau est l’un des plus utilisés pour ce type de bijoux. Étant hypoallergénique, il est adapté pour des piercings frais ou en cicatrisation quand il est de grade ASTM-F138. Ce matériau abordable a un autre avantage : il n’irrite pas la peau. Assurez-vous que l’alliage du bijou en acier chirurgical ne contienne pas de nickel si vous y êtes sensible.

On évitera également l’acier anodisé et coloré tant que l’orifice n’est pas cicatrisé.

Or

Ce matériau précieux est considéré comme le meilleur pour des bijoux piercing. Il est hypoallergénique et a une très longue durée de vie. Il est toutefois très important qu’il ne contienne pas de nickel et un maximum d’or. On privilégie l’or 14 carats minimum, en sachant tout de même que plus il contiendra d’or, plus le bijou sera malléable. Toutefois, un alliage moindre équivaut aussi à moins d’allergènes.

L’or jaune et l’or blanc exempts de nickel sont adaptés pour les piercings en cours de cicatrisation. L’or rose ne doit être installé qu’une fois la cicatrisation complète.

Bioflex

Les bijoux en bioflex sont fabriqués à partir d’une matière plastique biologique. Elle est spécialement conçue pour aider à la cicatrisation des orifices de piercing. Le bijou en bioflex est biocompatible, flexible et ne contient pas de métal.

Il s’agit d’un des matériaux les plus biocompatibles qui existent et il réduit le temps de cicatrisation de la plaie. Hypoallergénique, il n’irrite pas la peau et est parfait pour les personnes à la peau sensible ou allergiques au métal.

Si votre piercing est irrité à cause de votre bijou, vous pouvez aisément le remplacer par un autre en bioflex pour faciliter la cicatrisation. Il a l’avantage de ne pas adhérer à la peau et la lymphe secrétée lors de la cicatrisation ne s’accrochera pas à sa surface non plus. Il est aussi plus facile à nettoyer que les autres matériaux et métaux.

Le bioflex est flexible, il se plie en même temps que la peau, les tissus ou le cartilage. Son contact est doux, et il peut être taillé pour parfaitement s’adapter à la configuration de votre nez. Parmi ses autres avantages, on citera qu’il limite les impacts et est disponible dans de nombreuses couleurs. Le bioflex aussi appelé bioplast : il s’agit du même matériau, mais simplement sous des appellations différentes.