Quel style de tatouage choisir? Deuxième partie

Publié le , par Alex
Catégories :

Le style Trash polka

Création d’un couple de tatoueurs allemands Volko et Simone, le style de tatouage trash Polka n’utilise comme couleur, que le noir et le rouge. Il est le résultat d’un mélange de réalisme, de lettrage additionné de lignes et d’explosion de tâches.

Le style trash Polka est un style hybride et singulier,  à la limite du gore, il n’en garde pas moins son caractère très esthétique.

Le Style esthétique et maquillage

Le maquillage permanent est un tatouage classique effectué sur des zones du visage. Ces zones particulièrement sensibles sont par conséquent très délicates à traiter.

Même si dorénavant un décret encadre la formation des tatoueurs qui le pratiquent, il est a utiliser avec parcimonie.

Le maquillage peut être réalisé sur toutes les zones du visage. De manière générale on y a recourt quand il s’agit de colorer les sourcils, les lèvres, les paupières dans un but purement esthétique ou pour compenser les effets néfastes de certains traitements thérapeutiques. Le seul risque maquillage outre le ratage, c’est l’infection comme pour tout tatouage ainsi changement de couleurs des pigments, qui peuvent virer au grisâtre. c’est pourquoi il faut dans tous les cas faire appel à des tatoueurs spécialisés dans cette pratique.

Le style Trash Gore

Le style trash Gore est directement inspiré des films d’horreur. Empruntant sa technique à celle du style réaliste, le Trash Gore outre sa créativité n’a pas pour but d’embellir mais bien de terrifier.

Les motifs renvoient explicitement aux thèmes de l’horreur, de la peur, et du sang.

Le style Japonais

L’art du « Tebori » technique traditionnelle du tatouage japonais est une technique longue et douloureuse. Un tatouage japonais peut prendre des années. Le Horitoshi, c’est à dire le maître tatoueur, utilise de l’encre de charbon mélangé à des pigments pour la couleur ainsi qu’un manche en métal où est fixé une multitude d’aiguilles.

Mais les tatouage de style japonais sont aussi effectués selon des méthodes de tatouage moderne, bien évidemment.

A l’origine, les « Aïnous » ces pêcheurs, chasseurs et artisans, premiers habitants du Japon, se faisaient tatouer pour chasser les mauvais esprits.

Ensuite, réalisés par les Yakusas dans les classes populaires les tatouages n’avaient pas bonne presse au Japon et aujourd’hui encore.

Le tatouage japonais est composé de motifs gigantesques aux formes complexes et extrêmement colorés chacun ayant une signification propre.

On choisit alors son ensemble de formes selon leur signification pour constituer son propre tatouage, c’est ce qui rendra votre tatouage unique et original.

Le style bio-mécanique

Directement inspiré de l’Univers de la SF, le style bio-mécanique ou plus communément appelé bioméca, est un enchevêtrement de représentations organiques et mécaniques.  La partie du corps tatouée donne l’illusion alors d’être le membre reconstitué d’un Cyborg ou d’un androïde.

Le tatouage bioméca est un artefact qui révèle un corps hybride mi-homme, mi-machine, symbiose de l’organique et du mécanique.

Le tatouage bio-mécanique utilise les effets de profondeur afin de simuler des ouvertures dans le tissu humain qui découvre tuyaux, leviers, rouages issus l’imagerie robotique.

Représentation sombre du corps humain le style bio-mécanique n’en est pas moins très esthétique et séduit un grand nombre d’hommes et de femmes.

Le style réaliste

Né dans le courant du XIX siècle, le réalisme  est un mouvement artistique qui prône la quête du réel, une expression artistique au plus proche de la vie  » le fond du réalisme c’est la négation de l’idéal » dira Gustave Courbet.

Le tatouage réaliste explose en France à partir des années 80 et se développe grâce à des techniques de tatouages de plus en plus maîtrisées.

Véritable prouesse technique, le tatouage réaliste est un des plus complexe à réaliser, la précision du dessin et la finesse des détails en fait une œuvre quasi photographique.

Le portrait est le motif phare du tatouage réaliste, mais d’autres motifs de tatouage peuvent s’adapter au style réaliste. L’objectif majeur est d’être conforme au modèle jusqu’à sembler lui faire prendre vie.

Techniquement il est préférable d’entreprendre un tatouage sur une zone du corps suffisamment grande pour permettre au tatoueur d’ intégrer tous les détails et la minutie requise au dessin encré, plus ces conditions seront remplies meilleur en sera l’effet réaliste.

En couleur ou en noir et blanc, le tatoueur doit apporter un soin tout particulier au traitement des reliefs, des ombrages et de la transparence.

Le style 3d et l’hyper-réalisme dont des versions du réalisme porté à son paroxysme.

Le style abstrait

A l’inverse du tatouage réaliste, le style du tatouage abstrait n’est soumis qu’ à un code: être au plus loin d’une représentation réaliste. La réalité est transcendée voire annihilée.

La liberté des motifs est donc le principe de mise du style abstrait, non figuratif, il n’est pas rare de voir des tatouages abstraits inspirés d’autres styles, à partir de motifs de tatouages tribaux ou celtiques par exemple, on voit d’autres œuvres, d’apparence très simplistes très inspirées de dessins d’Hans Hartung.

Le style Manga

Étymologiquement, le Manga désigne une esquisse, un dessin grotesque dixit Hokuzaï avec ses « Hokusaï manga » inspiré des Emakimono, premiers rouleaux narratifs. Le manga aujourd’hui largement popularisé en Europe par le biais des dessins animés japonais, le style Manga intègre aussi la culture du tatouage.

Le motif du tatouage manga est la représentation de héros de Manga mais il peut aussi s’ adapter à d’autres modèles.

Les codes esthétiques des personnages de Manga sont très explicites. Les proportions sont absolument dénaturés avec des yeux outrancièrement grands, on remarquera aussi que ces personnages possèdent des traits occidentaux, des yeux bleus, des cheveux roux, blonds….bleus!

Le tatouage manga est un dessin respectant le code graphique du Manga, une représentation très stylisées avec de préférence des teintes passées.

Le style géométrique

Le tatouage de style géométrique émerge dès l’origine de cette pratique.

Ces motifs non-figuratifs avaient alors une signification avant tout symbolique.

De l’Égypte Antique, à la Grèce Antique en passant par les Indiens d’Amérique un peu plus tard, le tatouage s’avère avoir été une pratique courante à portée symbolique, magique ou sacrée.

Au début du XXeme siècle avec l’émergence de l’art abstrait ,Kandinsky, Malevitch et Mondrian, dans leur recherche de pureté et de simplification utiliseront les formes géométriques et un minimum de couleurs. Carrés, cercles, triangles, croix sont les motif de leur expression picturale.

Le style géométrique renferme plusieurs thématiques; une symbolique forte et une esthétique épurée permettant de nombreuses combinaisons avec d’autres styles.